Ça y est j’ai enfin reçu ma housse Vaja. Mobilefun me l’avait bien envoyée le jour dit…c’est La Poste qui a sans doute jugé pertinent de prendre 13 jours pour lui faire parcourir les 100 derniers kilomètres jusqu’à mon domicile :-(

Il s’agit d’une housse de type « pouch ». On y glisse le téléphone avant de le rentrer la poche, ou l’enfouir dans le sac, et on l’en ressort pour l’utiliser. Celle-ci est constituée de deux parties rigides reliées entre elles par trois bandes plus souples et d’un coloris différent. Le tout est constitué d’un cuir qui sent bon la qualité et les finitions inspirent confiance. Le logo Vaja apposé au bas de face avant venant achever l’impression de haut de gamme qui se dégage au premier regard. L’intérieur est quand à lui revêtu d’un cuir non tanné qui traitera votre écran et votre coque arrière avec la plus grande délicatesse. Les coutures sont partout nickel.

C’est un étui en cuir, et même si les bandes de liaison (en gris sur celui-ci) bénéficient d’un renfort tissé, Vaja semble avoir pris en compte le « relâchement » naturel du matériau. En effet si les dimensions apparaissent tout de suite adaptée le premier enfilage et le premier retrait ne se font pas sans un minimum d’effort. Voilà qui présage d’un étui parfaitement ajusté après l’indispensable période de rodage…et pas d’un truc qui devient trop lâche après seulement quelques mois.

Outre son éthétique l’atout principal de cet étui est bien son faible encombrement : transportant essentiellement mon Desire dans une poche de jean, je cherchais un étui qui ne rajoute pas 3 centimètres d’épaisseur à un appareil d’HTC à réussi à maintenir sous les 12mm. Une fois le Desire bien au chaud dans son étui l’épaisseur totale n’excède pas 20mm. A peine 4mm sur chaque face.

Rançon du cahier des charges les angles et la partie supérieure ne sont pas protégés : il ne s’agit pas d’une housse destinée à protéger le smartphone d’une chute par la fenêtre d’une voiture roulant à plus de 100 km/h. On est bien là dans un concept d’objet de protection contre les risque les plus courants : le téléphone cohabite, dans une poche ou un sac, avec tout un tas d’objets hétéroclites. Avec le téléphone dans la poche vous rencontrez violemment un coin de meuble (mais y avait quoi dans le punch hier soir ?), etc…

A l’usage bien sûr les commandes ne sont pas accessibles avec le téléphone dans sa housse. Seuls le bouton de mise sous tension et la prise jack restent libres. Au moins tout est protégé. L’objectif de l’appareil photo et la rigidité suffisante de la partie arrière de la housse permettent de maintenir celle-ci suffisamment éloignée du haut-parleur pour ne pas occasionner de perte de volume gênante pour la sonnerie.La sortie du téléphone de la housse ne provoque pas de déverrouillage de l’écran lors d’un appel, on est face à un écran capacitif.

L’ajustement parfait de la housse ne provoque pas non plus de perte de sensibilité du vibreur comme cela peut-être le cas avec des housses plus volumineuses et moins ajustées. Dans la poche on ne ressens aucune perte de puissance de vibration.

Voici donc une housse à la hauteur du portable qu’elle protège : parfaite !

NB : inutile de critiquer le collage de la protection d’écran, je n’ai pas réussi à faire mieux avec les protections d’origine HTC et les bulles n’empiètent pas sur la partie utile de l’écran.